SINCERYGUINEE.COM
Vous Informer est notre seul métier

Crise sociale en Guinée : Alpha Condé promet de prendre ses responsabilités

0

 La fête internationale des femmes se déroule dans un contexte de crise sociopolitique qui ne dit pas son nom. Une occasion pour le Président de la République d’annoncer une série de mesures dont entre autre le remaniement de son gouvernement.

Visiblement la grève du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), s’invite dans tous les événements du pays. Lors de la célébration de la fête internationale des femmes sur l’esplanade du palais du peuple, le Président guinéen s’est engagé à résoudre cette crise qui paralyse le secteur de l’éducation.

D’abord Alpha Condé a déclaré que ce n’est pas de gaieté de cœur que qu’il voit  les enfants rester à la maison sans pouvoir aller à l’école. De manière vague, il s’est simplement contenté de déclaré que la vérité  va triompher et les jeunes sauront pourquoi ils ne vont pas à l’école et qui est responsable de cette situation. « Aujourd’hui, j’ai commencé à écouter ce que nous appelons la majorité silencieuse : Les femmes et les jeunes ».

En suite le numéro un guinéen a de nouveau égrené les reforme entreprises dans le secteur de l’éducation au cours de ces cinq dernières années. Pour parer aux ‘’désinformations’’, il a aussi annonce la série de rencontre qu’il entend entreprendre la ‘’majorité silencieuse’’, mais aussi les magistrats, les médecins, les transporteurs, les femmes et les jeunes. « Après cela, je prendrai mes responsabilités. Cela veut dire que quand je vais finir d’écouter la majorité silencieuse, je vais faire un grand remaniement ministériel et mettre des ministres qui sont à l’écoute de la population, qui s’occupent de leurs programmes», a-t-il annoncé.

Se déclarant aussi préoccupé par l’avenir des jeunes en tant qu’enseignant, mais aussi Président de la République, Alpha Condé a justifié la crise sociale par la gouvernance qui caractérise son gouvernement. « Voilà  l’équation véritable qui va être posée devant le peuple. En ce moment, le peuple saura qui est responsable de quoi ? Pourquoi les enfants ne vont pas à l’école après que les parents aient dépensé jusqu’au dernier sou pour les envoyer à l’école», a-t-il déclaré.

Pour rassurer ces  femmes, le Président de la République s’est engagé à prendre ses responsabilités afin de mettre fin à cette crise sociale. « Je ne vais pas tenir un long discours, vous êtes sous le soleil depuis des heures, vous êtes fatiguées… Je vous dis simplement, qu’en tant que président garant du développement de ce pays, de l’avenir des jeunes, des femmes, je vais prendre mes responsabilités.

Fatou Kan

Leave A Reply

Your email address will not be published.