SINCERYGUINEE.COM
Vous Informer est notre seul métier

Crise politique : L’opposition républicaine durcie ne nouveau le ton

0

L’opposition républicaine revienne encore à la charge contre le pouvoir à travers ses interminables manifestations. C’est du moins l’attendue décision qui a sectionné sa réunion du jeudi dernier au QG de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

La crise poste électorale est loin d’atteindre son épilogue. Les leaders de l’opposition ne sont apparemment pas satisfaits de la démarche de la Commission électorale nationale (CENI), qui avait entrepris des séries de rencontres avec les candidats afin d’examiner leurs plainte relative au scrutin du 4 février dernier. Déplorant ce qu’ils qualifient de manque de volonté au niveau de l’organe de gestion des élections, ils continuent de remettre en cause la crédibilité des élections locales à travers des déclarations et manifestations.

Ainsi au terme de cette réunion, les leaders de l’opposition n’ont trouvé d’autres options que de revenir sur leur ancienne démarche de pression. Ils projettent d’organiser une journée ville-mort le lundi prochain, qui sera suivie d’une manifestation le mercredi qui suit.  « A partir du lundi 12 mars 2018, nous allons les entamer avec une journée ville morte et suivra, à partir du mercredi 14 mars, des  manifestations à Conakry et partout à l’intérieur du pays », déclare le porte-parole du jour, Alhousseny Makanéra Kaké.

Cette manifestation, si elle a lieu, viendra s’ajouter à la panoplie de crise sociale et institutionnelle que connait présentement le pays.

A notre que les femmes de l’opposition avaient effectué le mercredi 7 mars dernier, une marche blanche pour dénoncer la ‘’violence’’ dans la gouvernance Condé.

Djaka Fofana

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.