SINCERYGUINEE.COM
Vous Informer est notre seul métier

Célébration de l’an 59 en différé à Kankan : Alpha Condé parle de sa gestion et charge l’opposition

0

La région administrative de Kankan à enfin célébration en différé, le samedi  13 janvier, l’an 59 de l’indépendance de la Guinée. Une fête tardivement célébrée, mais qui a permis au Président de la République de faire le bilan de sa gestion, parler de ses ambitions et tire à boulet rouge sur ses opposants.

C’est une célébration en différé de l’indépendance nationale qui a connu la mobilisation d’une foule de population.  Choisie pour abrité le fête l’an 58 de l’indépendance de la Guinée, la ville de Kankan n’a célébré que célébré que plus d’un an après. Un choix qui a apparemment changé l’image de cette ville et environnants à travers la construction et la rénovation de plusieurs édifices publics.

A cette occasion, le Prof.  Alpha Condé a de nouveau brillé de par ses promesses et critiques acerbes contre ses opposants. Discours aux allures de campagne politique ou de réponse aux attaques contre lui, le Président guinéen s’est plutôt posté en véritable acteur du changement en Guinée. « De la colonisation jusqu’à l’indépendance, la Guinée produisait 100 MW pour une capacité de 6 mille MW, depuis 2010, donc, en sept ans, on a fait le double. D’ici la fin de notre deuxième mandat, Souapiti sera terminé. Ceux qui ont géré ce pays, vous font croire qu’ils sont des bons gestionnaires, mais vous-mêmes, vous avez vu ce qu’ils ont été capables de faire. Pendant la période coloniale, la Guinée était citée comme le bijou colonial», a-t-il ajouté.

D’abord le Président a tenté de recadrer un sujet qui a fait l’objet de polémiques en 2016 et du départ de certains alliés du RPG arc-en-ciel, notamment les députés Ousmane Kaba et Mamady Diawara. Il s’est exprimé en ces termes : « Les cadres qui ont dit que je n’aime pas les malinkés qui se sont pourtant battu pour moi, que j’ai donné le courant partout sauf en Haute Guinée.  Ma mission c’est toute la Guinée. N’écouter pas ses discours divisionnistes… »

En suite comme il fallait s’y attendre, Alpha Condé a encore chargé ceux qui se disent opposants à son régime. Il les a accusé d’être à comptable de l’échec du Général Lansana Conté pendant qu’ils était au commande. « Le général Conté a été victime des cadres qui ont pillé le pays », a-t-il chargé.

Enfin le Chef de l’Etat guinéen a renchérie son discours par des promesses, notamment à l’endroit des jeunes et femmes. Il promet que d’ici 2020, date qui marque, en principe la fin de son second mandat, de débarrasser la Guinée de son problème de courant à travers la réalisation des barrages de  Souapity, Foumi, Koukoutamba et Amaria.

Diallo Diallo

Leave A Reply

Your email address will not be published.