SINCERYGUINEE.COM
Vous Informer est notre seul métier

L’autonomisation des femmes de Guinée, une priorité pour le Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance

0

Conakry, le 09 Mars 2018 – Pour ce nouveau numéro de votre émission Inside qui a reçu pour vous la Ministre de l’action sociale, de la promotion Féminine et de l’enfance Mariama Sylla Diaby, plusieurs questions relatives aux conditions des Femmes et des enfants ont été débattues. Notamment la promotion de la femme et la protection de l’enfance.

A l’entame de cette émission, la ministre a tout d’abord rappelé la Mission de son département en termes de conception, d’élaboration, et de mise en œuvre des politiques dans le domaine de la femme, des personnes âgées, handicapées, et les enfants. Poursuivant, Mariama Sylla Diaby qui connait bien ce département a évoqué un certain nombre de constat fait depuis sa prise de fonction. A ce niveau, elle a affirmé qu’à ce jour tous les secteurs relevant de l’Action Sociale ont leurs politiques en matière de promotion et d’autonomisation des différentes cibles.

Pour elle, l’objectif prioritaire de son département est en phase avec les objectifs de développement durable, et l’agenda 20 de L’Union africaine. C’est pourquoi dira-t-elle qu’il s’agit en amont, que la Guinée soit en harmonie avec ces instruments à tous les niveaux. Une autre priorité de la Ministre Mariama Sylla Diaby, et non des moindres, est l’autonomisation de toutes les cibles, la lutte contre les violences sous toutes les formes, et la solidarité nationale.

Parlant de l’autonomisation de la femme, la Ministre a tenu à rappeler que depuis que la Guinée a adhéré au pacte de 2015, à savoir les ODD, son département en collaboration avec les partenaires aux développements, ainsi que tous les acteurs impliqués travaillent au sein d’une commission pour évaluer ce qui a été fait en Guinée dans le domaine de la promotion féminine.

Par ailleurs, la Ministre a souligné qu’il est essentiel si nous voulons réellement atteindre les objectifs de développement durable, que les femmes soient autonomiser sur le plan politique, économique, social, juridique et culturel. « Dieu merci, sur le plan juridique, nous sommes dotés de tous les instruments juridiques que ça soit au niveau international, africain, mais également au niveau sous régional » renchérit-elle.

Abordant le volet de l’initiative présidentielle des Mutuelles des Femmes Africaines (MUFFA), Mariama Sylla Diaby a indiqué qu’en plus des micros crédits qu’on donne aux femmes, il faudrait mettre en place un mécanisme pour les aider au renforcement de leurs activités génératrices de revenu, mais également dans la transformation de leurs produits artisanaux, mais aussi dans l’entrepreneuriat féminin.

« Il faudrait que l’on puisse donner un tonus à travers des micro- crédits. Sur les 33 préfectures aujourd’hui, nous avons 27 mutuelles des femmes africaines en Guinée. Les 5 communes sont toutes dotées de mutuelles, ainsi que le marché Avaria. Notre volonté est que ça couvre toute l’étendue du territoire national. De nos jours, le chiffre d’affaire des MUFFA a atteint plus de 50 milliard de nos francs. Donc ça veut dire que c’est l’un des meilleurs instruments d’autonomisation de la femme » soutient la Ministre.

Au cours de cette même émission, la Ministre a également répondu à différentes questions des citoyens dont entre autres, les violences faites aux femmes et la situation des albinos en Guinée.

La Cellule de Communication du Gouvernement

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.