SINCERYGUINEE.COM
Vous Informer est notre seul métier

UFDG : Mamadou Barry  fait son baptême de feu

0

Mamadou Barry est de nouveau membre de  l’Union des forces démocratiques de Guinée le 26 octobre dernier (UFDG).  Expulsé depuis novembre 2015, l’ancien attaché de presse du chef de fil de l’opposition guinéenne, a fait son retour à travers des propos au parfum de mea-culpa.

« Depuis 2015, l’UFDG me manque ». Visiblement Mamadou Barry n’aurait pas dit mieux après deux années loin du parti pour confirmer la fin de son expulsion. Autre fois reconnu pour son franc parlé et ses agitations contre certains cadres du parti, il parait retrouver le chemin de la sagesse. A travers sa déclaration lors de  l’assemblée hebdomadaire du samedi 28 octobre dernier, il a plutôt ténu des propos conciliateurs pour la mobilisation des militants vers un objectif commun.

De manière indirecte, Mamadou Barry s’est évertué en outre à tirer les leçons de l’échec du parti dans son combat vers la présidence de la République. Pour cela, il a estimé qu’il est temps de taire les querelles intestines pour se focaliser  de l’objectif du parti.  « Sous le contrôle de la direction, je souhaiterais qu’on apaise un peu les tensions et qu’on se focalise sur l’essentiel », dira-t-il.

par ailleurs, Mamadou Barry semble être toute fois attaché à ses principes de reforme et de renforcement du projet de société du parti. Mais pour cette première retrouvaille avec sa famille politique, il s’est plutôt contenté de remettre en cause les actes qui affectent  l’évolution de l’UFDG. Il s’agit entre autre du procès Mohamed Koula et l’affaire des 500 millions qui continuent de peser sur le parti de Cellou Dalein d’une façon ou d’une autre. « Nous avons en ce moment un dossier à la justice. Pour moi, cela n’est rien d’autre que de la distraction. On va trainer sur cette distraction et on ne s’occupera de l’essentiel. L’essentiel, c’est les structures de l’UFDG. Il faut qu’on s’occupe des structures du parti, du programme de développement économique et socioculturel de l’UFDG à travers son président, El hadj Cellou Dalein Diallo », a-t-il soutenu.

A rappelé qu’en janvier 2017,  le tribunal de première instance de Dixinn avait  validé l’exclusion Mamadou Barry qui protestait contre ce qu’il avait appelé ‘’la dictature de Cellou Dalein Diallo’’. Mais une négociation qui ne dit pas son nom a pu finalement permettre son retour dans le parti.

Aguibou Bell, pour sinceryguinee.com

Leave A Reply

Your email address will not be published.