SINCERYGUINEE.COM
Vous Informer est notre seul métier

Conakry:  Le RAMPAO tient sa 7ème assemblée générale 

0
Le réseau régional d’aires maritimes protégées en Afrique de l’Ouest (RAMPAO) à ténue 7 ème assemblée générale dans un réceptif hôtelier à Conakry du 20 au 21 octobre 2017. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre a été présidée par le ministre guinéen en charge de l’environnement, des eaux et forêts, Aissatou Baldé.
L’enjeu majeur de cette 7ème assemblée général de RAMPAO est d’amener les pays membres à se pencher sur la reforme stratégique, institutionnelle et organisationnelle et d’amorcer sa durabilité financière afin de poser les bases d’une nouvelle dynamique régional d’aires protégées de l’espace CEDEAO. Ainsi, ces deux jours sont mis à profit pour approuver l’option d’organisation interne, ‘’le membership’’ et le fonctionnement des organes de gouvernance interne du RAMPAO qui s’appuiera sur la vision, sa mission et son intervention afin de garantir sa pérennité.
Cette rencontre a également l’occasion de statuer sur la question de relance des fondements du plan stratégique 2018 2022 du RAMPAO avec l’appui du bilan écologique et socio-économique des AMP du réseau pour la fourniture des éléments nécessaires à l’élaboration de la stratégie durant les cinq prochaines années.
Dans son discours d’ouverture, la ministre de l’environnement s’est d’abord réjouie de la ténue de cette rencontre en Guinée, avant de rassurer de l’engagement de son département à appuyer pour la réussite de sa mission. « Notre mémoire nous rappel que notre pays a participé activement à toutes les étapes de création et de gestion du RAMPAO. Mieux, durant la mandature de notre pays à la présidente tournante de RAMPAO, notre contribution à la  vie du réseau  a été très significative à raison de nombreux accords de partenariat signés entre le réseau et des institutions, la validation par des Etats, des scénarises d’autonomisation du réseau entre autre », a-t-elle indiqué.
Face aux grands bouleversements socio-économiques que connait le monde, elle a indiqué que les Nations unies ont décerné  2010-2020, comme ‘’décennie internationale de la conservation de la biodiversité’’ afin de contribuer à atténuer de façon significative l’érosion de la biodiversité.  C’est pourquoi elle a indiqué que la conservation des aires marines protégée pourrait constituer un facteur important de lutte contre les changements climatique, notamment dans notre sous-région en proie à l’érosion côtière, à la pauvreté, à la pêche non-écologique  et à l’enlisement de la mangrove. C’est ainsi que, dite-t-elle, vient le rôle de RAMPAO en tant que fédérateur pour une synergie commune de se membre en matière de gestion durable et de développement communautaire.
A noter que le RAMPAO est un réseau qui regroupe plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest, notamment la Guinée, le Sénégal, la Sierra Léone, la Mauritanie et le Liberia. Créé en 2007, le RAMPAO tient tous les 18 mois son Assemblée générale dans un de ses pays membre. La Guinée a été désigné à la suite de la dernier rencontre de ce réseau, ténue le 16 mai 2017 à Dakar.
Fatou Kanté

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.