SINCERYGUINEE.COM
Vous Informer est notre seul métier

Labé : Les acteurs administratifs et sociaux se concertent autours des enjeux climatiques

0

La région de Labé a abrité ce 13 septembre,  un atelier d’échanges, de concertation et de production sur les enjeux des changements climatiques dans les locaux du Centre d’éducation civique et électorale. Cette rencontre qui s’est ténu sous la présidence du gouvernorat de la région administrative de Labé, à mobiliser les cadres administratifs des services déconcentrés et décentralisé, les organisations de la société civile ainsi que les communautés à la base.

Cet atelier se tient simultanément avec les autres régions naturelles. Financé par l’ambassade par la République fédérale d’Allemagne, cette rencontre a mobilisé plus d’une vingtaine de participants. L’objectif étant d’échangé sur les problèmes liés aux changements climatiques dans la région.

Pour Ismaël Diallo, délégué du RENASCEDD à Labé, les travaux de groupe qui caractériseront cette journée permettront d’élaborer un document participatif qui permettra d’identifier des initiatives innovantes dans le domaine de la protection de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques dans la région de Labé. « Cette rencontre s’inscrit en droite ligne des préparatifs de la Conférence des jeunes sur le climat en Guinée (COY13), prévue du 10 au 12 octobre 2017 à Conakry et les quatre régions naturelles du pays », a-t-il ajouté.

Appréciant ce cadre de concertation, le président du conseil régional des organisations de la société civile de Labé a indiqué que cette initiative vient à point nommé. Mamadou Céllou Diallo estime que la communauté doit s’impliquer afin de promouvoir les pratiques résilientes. « M’inspirant du rapport d’évaluation de la fragilité de la Guinée élaboré en 2016, il est fait mention des risques de fragilité dans la dimension des ressources naturelles, la faible volonté politique, la corruption et l’impunité, l’insuffisance des ressources humaine et financières, les risques de catastrophe naturelle, les déforestations et  la mauvaise gestion des aires protégées », a-t-il déclaré avant d’appeler les participant à plus d’implication.

Représentant le gouverneur de la région administrative de Labé, le directeur  régional du Bureau des stratégies et développement (BSD), s’est d’abord réjoui de la diversité des participants à cet atelier. Alpha Boubacar Bah  a, en suite, fait savoir que la moyenne Guinée est en proie à plusieurs facteurs qui ont affecté  son environnement. Il s’agit entre autre de la déforestation, la coupe abusive du bois, la fabrication du charbon et la construction au niveau des berges d’eaux. « Tous cela agit sur un écosystème montagneux qui est très fragile. Il faut mettre en place des comités de gestion de ressources naturelles au niveau de toutes les préfectures de la région.  Il faut aussi initier des pépinières forestières, restaurer des zones fragiles, des têtes de sources et galeries forestières », a-t-il recommandé.

Les participants venus des différents secteurs se sont confondus dans des travaux de groupe qui ont permis entre autre ressortir de manière participative des propositions axées sur la problématique des changements climatiques, des pistes de solution ainsi que des initiatives innovantes.

Aguibou Bell, depuis Labé

 

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.