SINCERYGUINEE.COM
Vous Informer est notre seul métier

Manifestation de l’opposition: Le calendrier de tous les défis!

0

L’opposition républicaine a fini par dévoiler son calendrier de manifestation contre le non-respect des accords du 12 octobre dernier. Au cours de sa plénière du 6 juillet dernier, au QG de l’opposition, ce groupe d’opposants favorables à la manifestation ont décidé de battre le pavé à partir du 16 juillet prochain.

La crise politique guinéenne semble reprendre son élan. Malgré ses désaccords internes, l’opposition tient mordicus à tenir sa série de manifestations à Conakry. Pour faire comprendre le bien fondé de sa démarche, elle entend d’abord faire une série de meetings les 2, 22 et 23 juillet, respectivement dans les communes de Kaloum, Matam et Ratoma. Et pour couronner le tout, ce groupe de l’opposition favorable à la manifestation, organisera le 2 août prochain, sa grande mobilisation à travers une marche ‘’pacifique’’. Au tant de démarches qui visent à faire pression sur le pouvoir dans le cadre de l’application des accords du 12 octobre dernier.

Selon Alhousseny Makanéra Kaké, Ces meetings vont servir à expliquer les raisons de la marche  du 2 août, afin d’obtenir une forte mobilisation des militants pour dénoncer le retard dans l’application de l’accord politique du 12 octobre et ‘’la mauvaise gouvernance’’.  L’ancien allié du pouvoir et désormais membre de l’opposition républicaine a, en outre indiqué que parmi les points figurant dans l’accord  signé le 12 août 2016,  la libération des détenus politiques reste le seul point ayant connu des avancées dans son application. Une déclaration qui valide ainsi les propos du Damaro et qui remet en cause ceux du député Ousmane Gaoul Diallo qui avait démenti, lors d’une de ses sorties, la libération des prisonniers politiques.

Par ailleurs L’absence de Mouctar Diallo des NFD, du tonitruant porte-parole, Aboubacar Sylla de l’UFC et de Jean Mark Télliano de RDIG  justifie la divergence au sein de l’opposition républicaine. Depuis  la création du front pour l’alternance démocratique’’, la cohabitions entre l’UFDG et ses désormais anciens alliés ne semble pas être au beau fixe.

Visiblement engagé à défendre sa nouvelle position, le leader des nouvelles forces démocratique a, déclaré lors de sa récente sortie que ce qui a été dit au cours de cette plénière ne nous ‘’engage pas’’ le FAD.

Diallo Diallo

Leave A Reply

Your email address will not be published.